Mieux se connaître pour mieux s’aimer, Fayard, 1998

Quatrième de couverture

Nous aspirons à nous sentir en paix et en sécurité, à être ouverts aux autres, à être les agents de notre vie. Pourtant, nous nous ressentons souvent tristes ou angoissés, dépendants, emprisonnés dans des scénarios répétitifs. Nous peinons à nous comprendre et à dépasser le passé. Dans Connaître ses blessures, Pascal Ide avait parlé de la blessure en général. Dans ce livre, il intègre la blessure dans une vision globale de l’homme et propose un cheminement concret pour se reconstruire. Cet ouvrage se déploie en trois temps : il cherche à comprendre ce qu’est l’homme (être d’ouverture, d’unité et de changement) ; il décrit les mécanismes de la blessure (fermeture, division et répétition) ; enfin, il donne des moyens de reconstruction (de réouverture, de réunification et de réconciliation avec son passé). Multipliant les exemples concrets, se fondant sur les acquis des sciences humaines autant que de la philosophie, Mieux se connaître pour mieux s’aimer est un ouvrage qui pose un regard d’espérance sur l’homme.